Blogue Clin d’Œil félin

Cinq (autres) anglicismes à éviter!

Près d’un an et demi après la publication de l’article Cinq anglicismes populaires… à éviter! – où je vous parlais des anglicismes supporter, alternative, estimé, pour votre information et compléter –, je constate qu’il y a plusieurs autres anglicismes récurrents dans les divers textes que je révise. En voici cinq!

1. OPPORTUNITÉ

Saviez-vous que le mot « opportunité » utilisé dans un autre sens que « caractère de ce qui est opportun, de ce qui convient » est considéré comme un anglicisme (opportunity)? Voici des exemples fautifs :

  • Il veut saisir toutes les opportunités d’affaires qui se présentent à lui;
  • Je voudrais profiter de cette opportunité pour vous annoncer une nouvelle.

Un petit truc : Vous pouvez remplacer « opportunité », selon le contexte, par « occasion », « chance », « possibilité » ou « perspective ».

2. DÉFINITIVEMENT

Vous utilisez l’adverbe « définitivement » dans un autre sens que « de manière définitive », « pour toujours » ou « une fois pour toutes »? Sachez qu’il s’agit d’un emploi erroné calqué sur le sens de l’adverbe anglais definitely! Voici des exemples fautifs :

  • Je vais définitivement assister à cette conférence;
  • Est-ce que vous participerez à ce concours? Définitivement.

Un petit truc : Remplacez « définitivement » par « assurément », « certainement », « absolument », « bien sûr », « à coup sûr », « sans aucun doute », « vraiment » ou « tout à fait ».

3. QUESTIONNER

Si vous utilisez le verbe « questionner » dans un autre sens que « interroger, poser des questions à quelqu’un », c’est qu’il s’agit d’un anglicisme (to question). Voici des exemples fautifs :

  • Elle se questionne sur l’utilité de ce projet;
  • Les membres ont questionné les résultats obtenus.

Un petit truc : Selon le contexte, vous pouvez remplacer par d’autres expressions, telles que « mettre en doute », « douter de », « contester », « mettre en question » et « s’interroger sur ».

4. DISCONTINUÉ

Saviez-vous que la forme adjectivale « discontinué », utilisée pour qualifier un produit qui n’est plus fabriqué ou offert sur le marché, est un calque de l’anglais (discontinued)? Voici des exemples fautifs :

  • Ce modèle est discontinué depuis quelques années;
  • Il s’agit d’un article discontinué.

Un petit truc : Il faut remplacer « discontinué » par « fin de série » ou par des formulations plus explicites (ex. : n’est plus fabriqué, ne sont plus sur le marché). 

5. À L’EFFET QUE

L’expression « à l’effet que » est un calque de l’anglais (to the effect that) et elle ne signifie rien en français. Voici des exemples fautifs :

  • La rumeur à l’effet qu’ils ne seraient pas acceptés n’est pas fondée;
  • La déclaration du maire à l’effet que le recyclage et le compostage doivent être encouragés a bien été reçue par la population.

Un petit truc : Vous devez remplacer par « selon lequel/laquelle », « voulant que » ou reformuler la phrase.

Pour découvrir d’autres anglicismes, consultez les capsules linguistiques de Révision Œil félin sur les pages Facebook et LinkedIn!

Et vous, lequel de ces cinq anglicismes utilisez-vous le plus souvent?

Véronique

Véronique

Fondatrice de l’entreprise Révision Œil félin, Véronique est une passionnée de la langue française et des règles typographiques. Sa mission? Aider les entreprises et les organisations à diffuser des documents impeccables!

Des clients satisfaits!

  • Révision Œil félin fait preuve d’un professionnalisme remarquable et d’une qualité d’exécution hors du commun. Ce qui est également très apprécié est sans contredit la pertinence des commentaires émis et la rapidité avec laquelle les travaux sont réalisés. Nous sommes heureux de pouvoir compter sur Révision Œil félin dans nos travaux, il s’agit d’un gage de qualité et d’une valeur ajoutée à nos projets!

    Sandra Messih, directrice (bureau de Montréal), Chamard stratégies environnementales

  • Révision Œil félin se démarque indéniablement de tous les réviseurs avec qui j’ai pu collaborer ces dernières années. Les annotations qui accompagnent ses suggestions de modifications sont toujours très appréciées de l’ensemble de l’équipe. Sans oublier son efficacité légendaire, ainsi que sa constance à toujours livrer les textes dans les délais auxquels nous nous sommes entendus au préalable.

    Yourianne Plante, directrice communication et affaires publiques, Éco Entreprises Québec

     

  • J’ai fait appel à Véronique de l’entreprise Révision Œil félin afin de réviser du contenu de diverses natures : médias sociaux, sites Web, infolettres, etc. Je travaille avec cette dernière depuis maintenant plus d’un an et je peux vous dire que je suis très satisfaite. Non seulement elle est excellente dans son travail, mais elle est aussi très organisée. C’est un charme de faire affaire avec elle. Je la recommande chaudement!

    Véronique Ovando, consultante marketing Web et médias sociaux, VOO Communication

  • Je suis très satisfaite du travail de révision linguistique et de correction d’épreuves de l’entreprise Révision Œil félin. Elle a effectivement un œil de félin pour traquer les coquilles et les impropriétés de la langue. De plus, elle documente très bien, explications et sources à l’appui, les propositions de corrections plus complexes. Je la recommande sans hésitation.

    Carole Gamache, conseillère en communication, Service des communications et du marketing, Ville de Laval

  • Ma relation professionnelle avec l’entreprise Révision Œil félin est tout à fait satisfaisante. Efficace, précise et rigoureuse, elle est généreuse dans ses commentaires, qu’elle étoffe toujours d’une solide argumentation. De plus, elle est rapide et livre son travail dans les délais, ce qui vaut son pesant d’or! Professionnelle, rapide, courtoise et offrant un excellent rapport qualité/prix, je la recommande sans hésitation!

    Anne-Marie Desbiens, conceptrice et rédactrice, AM Communications créatives

  • Nous sommes très satisfaites des services que nous recevons de Révision Œil félin. Véronique est toujours très disponible et ses commentaires sont toujours très pertinents. Depuis que nous travaillons avec elle, la qualité de nos textes s’est grandement améliorée. Nous la recommandons à tous nos partenaires.

    Mathilde Gouin, directrice générale, Nourri-Source Montréal

  • Je suis toujours en confiance avec Révision Œil félin. Son travail permet entre autres à Réseau Environnement de publier une revue de grande qualité destinée à la communauté des experts en environnement au Québec.

    Christine Bérubé, vice-présidente, communications, marketing et rayonnement, Réseau Environnement